- Animaux médicaments - Protoporphyrie érythropoïétique (PPE)

L'émission du 26 octobre 2016

Poisons, venins, toxines: les animaux qui soignent

Depuis plusieurs années, l’industrie pharmaceutique peine à découvrir de nouveaux médicaments. Pour répondre aux défis thérapeutiques, des entreprises biotech innovent et investiguent un domaine encore largement méconnu : les toxines d’origine animale. Dans ce secteur, un important champ de recherche est en train de s’ouvrir. Il permettra, un jour prochain peut-être, d’apporter à l’humanité de nouvelles molécules permettant de combattre efficacement les principales maladies affectant notre organisme.

La recherche pharmaceutique se tourne vers les toxines d’origine animales pour développer, elle l'espère, de futurs médicaments. [RTS]

Julie, Juliane, Rocco… la révolte des malades de la lumière

La protoporphyrie érythropoïétique est une maladie ultra-rare, qui ne touche qu’une soixantaine de personnes en Suisse. Elles doivent fuir la lumière du jour, sous peine de douleurs insupportables. Pourtant un traitement existe, mais il n’est quasiment plus remboursé depuis que son prix a fortement augmenté. Des malades avaient commencé à revivre. Ils sont aujourd’hui renvoyés à leurs souffrances, jugées trop chères pour qu’on les soulage.

La protoporphyrie érythropoïétique cause des douleurs insupportables aux malades qui s'exposent à la lumière. [RTS]