- Ce botox qui nous veut du bien - La face cachée du baby blues

L'émission du 21 octobre 2015

Ce botox qui nous veut du bien

La toxine botulique est devenue célèbre dans son usage esthétique. Les injections se sont banalisées et ceux qui en font usage n’ont plus de complexes ou de honte à en parler ouvertement. Entre de bonnes mains, des produits comme le Botox sont assez sûrs. Ils sont par ailleurs de plus en plus souvent utilisés en médecine où ils rendent de grands services aux patients.

Comment agit cette le botox? Comporte-t-il des risques? [RTS]

Le botox, ou plutôt la toxine botulique, est surtout connue pour ses vertus esthétiques. Son utilisation "anti-rides" a commencé dans les années 90. Son marché se chiffre en milliards et la demande ne cesse de croître. Comment agit cette toxine? Comporte-elle des risques? 36,9° répond à ces questions et s’intéresse en deuxième partie du reportage à l’usage médical du botox. Clignements exagérés de paupières, contractions musculaires incontrôlables, incontinence urinaire… ce produit ne cesse d’élargir ses champs d’applications. Des traitements pour d’autres pathologies, comme la migraine, sont encore en phase de validation. Enquête et témoignages sur une substance à la réputation de moins en moins sulfureuse.

La face cachée du babyblues

Une dépression autour de la naissance d’un enfant n’est pas rare. Le phénomène touche une femme sur huit et près d’un homme sur dix. Mais le mal est rarement reconnu, rarement diagnostiqué et donc mal soigné.

La dépression du post-partum, qui demande un suivi médical, est souvent confondue avec le "baby blues", qui est plus bénin. [Rafael Ben-Ari - Fotolia]

La dépression du post-partum n’est pas à confondre avec le bénin « baby blues ». Elle est le résultat d’une combinaison de différents facteurs de risque et plonge les parents dans de profondes souffrances qui peuvent affecter toute une famille. Les spécialistes relèvent que les personnes affectées par ce mal arrivent difficilement aux soins parce qu’elles ont une immense difficulté à reconnaître leurs mal-être. Honte, culpabilité, refoulement… ce qui devait être « un heureux événement » se transforme en cauchemar. Comment prévenir la dépression du post-partum ? De quelle manière la soigner ? Eclairages à travers les explications d’experts et de nombreux témoignages poignants.