Pour les industries pharmaceutiques, l'Inde est un formidable réservoir de cobayes humains.

Essais cliniques : les cobayes humains

L'émission du 8 août 2007

Pour les industries pharmaceutiques, l'Inde est un formidable réservoir de cobayes humains. Avec ses 200 millions d'habitants souvent pauvres et illettrés, le pays est le lieu idéal pour tester des médicaments expérimentaux. Les multinationales du médicament épargnent des fortunes en proposant de nouvelles substances à des personnes qui ne comprennent souvent pas qu'il s'agit d'études cliniques ne respectant pas les règles déontologiques.

Pour accélerer les procédures, plusieurs entreprises pharmaceutiques vont tester leurs médicaments en Inde. Que ce soit en Europe ou aux Etats-Unis,
les règles éthiques régissant les études cliniques sont très
strictes. Les industries pharmaceutiques doivent répondre à de
multiples critères avant qu'un médicament ne puisse être mis sur le
marché. Elles doivent passer par différents stades d'études
cliniques pour prouver à la fois l'efficacité ainsi que l'innocuité
d'une nouvelle substance. Les patients doivent être dûment informés
et donner ce qu'on appelle un consentement éclairé. Ces études sont
longues et coûteuses.





Pour accélérer les procédures, plusieurs entreprises
pharmaceutiques vont tester leurs médicaments en Inde.

Les patients indiens signent l'autorisation de test par la simple empreinte de leur pouce. Or dans ce
pays, les patients sont souvent pauvres et illettrés. Ils n'ont pas
les moyens suffisants pour se faire soigner. Bénéficier d'une
nouvelle substance gratuite peut, dès lors, constituer une
aubaine.





Même si les médecins ont l'obligation d'informer dûment ces
personnes, souvent ils le font de manière lacunaire alors que les
patients signent l' autorisation par la simple empreinte de leur
pouce.

Le Dr. Bhattahiri compare ce qui se passe dans son pays à ce qui s'est produit dans les camps de concentration nazis. Un médecin indépendant indien, le Dr
Bhattahiri a été tellement choqué par ces pratiques qu'il a prévenu
la commission des droits de l'homme. Il affirme notamment que ce
qui se passe dans son pays peut être comparé à ce qui s'est produit
dans les camps de concentration. Dans l'Allemagne nazie, des
prisonniers ont été soumis à des test médicaux sadiques et souvent
mortels.

En Inde, personne n'ose s'opposer aux compagnies pharmaceutiques. Aujourd'hui, de nouveaux
médicaments contre le cancer ou contre les maladies psychiatriques
qui n'ont été testés que très partiellement sur des animaux de
laboratoire sont ainsi proposés à des cobayes indiens. Certains y
laissent leur vie. En Europe ou aux Etats-Unis, il y aurait eu des
poursuites judiciaires mais en Inde, personne n'ose monter aux
barricades.





Une enquête de la BBC adaptée par la RTBF.