- Médicaments : pénuries à répétition - Le mystère des vertiges et des troubles de l'équilibre

L'émission du 17 avril 2013

Le mystère des vertiges et des troubles de l’équilibre

Chutes, nausées, vertiges rotatoires… Le déficit vestibulaire perturbe l’équilibre. C’est un mal mystérieux qu’on ne sait pas soigner mais qu’il est possible de surmonter en réorganisant le cerveau du patient.

Chute, nausée, vertiges rotatoires le déficit vestibulaire perturbe l'équilibre: c'est un mal mystérieux que ne sait pas soigner mais qu'on surmonte en réorganisant le cerveau. [RTS]

Pour certains, le mal est soudain, pour d’autres il s’installe peu à peu. Mais dans tous les cas, l’équilibre, ce processus complexe et inconscient qui nous fait tenir debout est perturbé.  Le déficit vestibulaire provient de troubles de l'oreille interne. Un organe que les médecins ne peuvent atteindre qu'après la mort du patient! Une situation qui complique la recherche.

Si ce trouble ne se soigne pas, il est possible de le surmonter en réorganisant son cerveau. Un travail long et pénible, que des physiothérapeutes spécialisés peuvent faciliter, aidant à reconditionner les réflexes perdus. Le patient entraîne son cerveau à compenser les informations vestibulaires manquantes grâce à d'autres informations sensorielles.

 

Un reportage de Lison Méric et Ventura Samarra

 

Médicaments: pénuries à répétition

Les pénuries de médicaments surviennent de plus en plus fréquemment et elles durent toujours plus longtemps. Les raisons sont multiples. Au bout de la chaîne, c'est toujours le patient qui en fait les frais.

Les raisons de la pénuries de médicaments sont multiples mais au bout de la chaîne, c'est toujours le patient qui en fait les frais. [RTS]

Nous vivons dans l'un des pays les plus riches du monde et deux des plus grandes compagnies pharmaceutiques mondiales ont leur siège en Suisse. Pourtant les pharmaciens des hôpitaux le confirment : les pénuries de médicaments ne sont plus l'exception. Et l'absence de certains produits peut durer de longs mois. Souvent pointés du doigt: des modes de production rationnalisés à l’extrême, en flux tendu, qui s’enrayent au moindre grain de sable, et la course au profit.

Face à cette situation, les professionnels de santé tirent la sonnette d’alarme. Les ruptures d’approvisionnement touchent tous les domaines de la médecine, aussi bien les thérapies contre le cancer que celles contre le diabète. Avec malheureusement des conséquences sur la santé du patient.

Un reportage de Jean-Daniel Bohnenblust et Eric Bellot