36.9° Magazine santé [RTS]

- Tarifs dentaires : édentés ou endettés - La vie du 144 : mode d'emploi

L'émission du 9 janvier 2013

Tarifs dentaires: édentés ou endettés?

L'expression «en prendre plein les gencives» trouve ici tout son sens! En Suisse romande, les soins dentaires grèvent fortement les budgets et de plus en plus de gens renoncent à se faire soigner. Comment expliquer des coûts aussi élevés? Pourquoi les traitements ne sont-ils pas remboursés par l'assurance de base? Qu'en pensent les dentistes?

Les personnels, les prestations et le matériel répondent au standard européen dans les cabinets de Budapest.

Septante-cinq pour cent des personnes qui renoncent à des soins en Suisse, renoncent aux soins dentaires! Un chiffre alarmant. Il faut dire que la facture peut être salée selon les cas. Et l'assurance-maladie ne couvre pas les frais liés à notre santé dentaire.

Les personnels, les prestations et le matériel répondent au standard européen dans les cabinets de Budapest.Une situation qui explique que de nombreux Suisses se rendent à Budapest pour soigner leurs problèmes dentaires à moindre frais dans des cliniques très performantes. Un jeune homme témoigne : « Ici, je paie 70% moins cher qu’en Suisse ». A relever que la formation des dentistes, des techniciens et des hygiénistes ainsi que les prestations et le matériel de ces cliniques sont au standard européen.

La vie du 144, mode d'emploi

Un appel au 144 déclenche la chaîne des secours dans l'une des six centrales de Suisse romande. Les régulateurs qui répondent au téléphone sont formés à évaluer très vite la gravité et l’urgence de la situation. Dans certains cas, une vie est en jeu et chaque minute compte. Au besoin, ils dictent aux témoins les gestes qui sauvent dans l'attente de l'arrivée des ambulanciers. Un monde sensible, aux frontières de la détresse humaine.

Les régulateurs sont les premiers maillons de la chaîne de secours.

Ce reportage poignant nous immerge dans le quotidien des principaux acteurs du 144. A commencer par celui des régulateurs, premiers maillons de la chaîne de secours. Leur rôle est d'évaluer la gravité de la situation mais aussi guider les gestes qui sauvent. Détresse physique ou psychologique, les régulateurs sont exposés à toutes les formes de souffrance. C'est à eux que revient la tâche délicate d'évaluer les moyens à mettre en œuvre.

Les régulateurs sont les premiers maillons de la chaîne de secours.Le second maillon des secours sont les ambulanciers. Ils ne savent jamais de quoi leur journée sera faite. Infarctus, naissance, abus d'alcool, accident de la route font partie de leur quotidien.  Au stress s'ajoute le danger. Ils sont en contact direct avec des personnes qui parfois sont dangereuses pour elles-mêmes et pour les autres. La composante sociale prend alors le pas sur celle de la santé.