36.9° Magazine santé [RTS]

- La médecine à l'ère du sur mesure - Un corps, deux sexes

L'émission du 14 novembre 2012

La médecine à l’ère du sur mesure

Allons nous tous pouvoir bénéficier demain d’un traitement qui sera adapté à notre profil génétique? Allons nous passer d’une médecine type "prêt à porter" à du sur mesure? En oncologie on ne donne déjà plus les mêmes traitements à tout le monde.

L'imagerie et la médecine nucléaire permettent de voir le fonctionnement du traitement des tumeurs. [RTS]

Dans la lutte contre le cancer, la médecine emploie désormais l'arme génétique. Car comme les êtres humains, il n'y a pas deux cancers identiques. Les tumeurs sont dues à des mutations génétiques spécifiques. Les nouveaux médicaments dits "ciblés" cherchent à bloquer ces mutations responsables d'une croissance incontrôlée des cellules cancéreuses.

L'imagerie et la médecine nucléaire permettent de voir le fonctionnement du traitement des tumeurs. [RTS]La principale difficulté est l'instabilité des tumeurs qui changent avec le temps. La médecine nucléaire joue alors un rôle clé dans le suivi des traitements. Elle permet de voir l'évolution des tumeurs et de prédire les effets du traitement. Les nouvelles techniques de séquençage haut débit devraient mener à de fortes améliorations dans ce domaine.

Les champs d'application de cette médecine dépassent le traitement du cancer. Il existe cinquante médicaments qui ne sont prescrits qu'après analyse génétique. C'est le cas de l'ABACAVIR, utilisé dans le traitement du sida. Il a été observé que ce médicament n'était pas toléré par certains patients. Une intolérance liée à un gène, dont les porteurs se voient dès lors donner un autre traitement.

Un corps, deux sexes

Autrefois appelés hermaphrodites, les personnes intersexes seraient des milliers en Suisse sans qu’en général leur entourage ne sache rien de leur différence. Pourtant depuis quelques années, certaines sortent de l’anonymat pour réclamer une nouvelle approche médicale de leur situation.

Autrefois appelés hermaphrodites, les personnes intersexes seraient des milliers en Suisse. [RTS]

XX ou XY? Le genre a une grande importance dans notre société et détermine une bonne part de nos actions et de celles de notre entourage. C'est d'ailleurs la première question que l'on pose après une naissance: fille ou garçon? Une question anodine pour certains, mais problématique pour d'autres.

Autrefois appelés hermaphrodites, les personnes intersexes seraient des milliers en Suisse. [RTS]Les personnes touchées par la "variation de développement sexuel", ou également dénommée intersexes, nées XXY, vivent avec un tabou absolu autour de leur sexe. Et si les pédiatres ne sont pas toujours préparés, cette situation est d'autant plus compliquée pour les parents.

Comment, en effet, décider du sexe de son enfant? Est-il possible de vivre hors des deux catégories reines de notre civilisation: hommes et femmes? Et ainsi laisser le choix à l'enfant?

  • Contact

    Association Intersex pour le soutien des parents et personnes concernées

    c/o Bénévolat-Vaud-Info-ENtaide VD

    Centre vaudois pour l'entraide autogérée

    Av. Ruchonnet 1 1003 Lausanne

    Tél.: +4121 313 24 00

    Ou à l'adresse mail ci-après
  • Ce reportage a reçu le prix Coup de coeur du Prix Femmes et Médias 2013

    Le prix Coup de coeur du Prix Femmes et Médias 2013 a été remis à Mario Fossati, Eric Bellot et Florence Huguenin pour leur reportage "Un corps, deux sexes" diffusé le 14 novembre 2012.
Bonus de l'émission

Comment exister lorsqu’on est ni complètement homme, ni vraiment femme?

A l’aube de la soixantaine, Jean-Pierre raconte une vie d’intersexué, dans une société qui persiste à enfermer les sexes dans deux catégories rigides. De la honte d’être différent, au bonheur d’aimer ; un témoignage unique, dans un univers où la honte et le silence sont en général la règle.