La prostitution, de l'Antiquité à l'aube du XXe siècle

La norme et la marge (1/5)

Cette semaine, Histoire Vivante revient, en compagnie d'historiens, sur la place de la prostitution dans la cité, dans l'Antiquité puis dans différentes périodes de l'histoire. Que ce soit dans ses usages ou dans ses réglementations, la prostitution a dû se confronter à l'ordre social, moral et politique.
"Les marginaux parisiens aux 14e et 15e siècle" est un ouvrage qui parait en 1977 - signé Bronislaw Geremek, homme politique et historien médiéviste particulièrement renommé - dont la sortie constitue un évènement et est l'objet d'un débat entre historiens. Nous vous en proposons aujourd'hui quelques extraits.
Dimanche 9 septembre à 21h05 sur RTS Deux, vous pourrez revoir "Filles de joie et de misère", un documentaire de Julia Bracher (France / 2017)

Illustration: "Socrate venant chercher Alcibiade chez Aspasie", tableau de Jean-Léon Gérôme, 1861.


La prostitution, de l'Antiquité à l'aube du XXe siècle

Le plus vieux métier du monde (2/5)

Qu'ont donc été les bas-fonds de l'Antiquité? Comment les femmes s'y prenaient-elles et comment les auteurs ont-ils décrit ces femmes et leurs pratiques? Qu'a donc commis Nééra? Qui est l'Oncle pultiphagonide? Quelle est la plus honteuse coutume des Babyloniens?

Illustration: tableau d'Etienne Jeaurat (1699-1789), "La Conduite des filles de joie à la Salpêtrière: le passage près de la porte Saint-Bernard", 1745.


La prostitution, de l'Antiquité à l'aube du XXe siècle

Le Prostibulum Publicum (3/5)

La prostitution, bien que considérée comme une dépravation, est légale et institutionnalisée au XVe siècle. Elle est jugée par les laïcs et les religieux, comme un mal nécessaire permettant de réguler les excès de la société. Pour Saint-Augustin, "La femme publique est dans la société ce que la sentine est à la barque et le cloaque dans le palais. Retranche le cloaque et tout le palais sera infecté" (La Cité de Dieu, Ve siècle).
 
Illustration: Saint-Augustin par Philippe de Champaigne (détail)


La prostitution, de l'Antiquité à l'aube du XXe siècle

Un certain 17 nivôse (4/5)

À la question "Est-il vrai que la prostitution explose au XIXe siècle? ", l'historien Alain Corbin répond: "On ne dispose pas dans ce domaine de chiffres fiables. En 1804, un règlement instaure les maisons closes, afin de circonscrire dans des lieux contrôlés ce qui était vu, avec Saint-Augustin, comme un "mal nécessaire"".

Illustration: "Point de Convention", tableau de Léopold Boilly (1761 - 1845) représentant une femme qui refuse l'argent proposé par un homme l'ayant prise pour une prostituée.


La prostitution, de l'Antiquité à l'aube du XXe siècle

Questionnement (5/5)

Jean Leclerc s'entretient avec Juliette Bracher, réalisatrice du documentaire que vous pourrez redécouvrir dimanche prochain sur RTS Deux:
"Filles de joie et de misère" (France / 2017)
Les maisons closes cachent derrière leurs portes une organisation propre à chacune. Des maisons de luxe aux lupanars, les filles de joie ne rêvent que d'une chose: la liberté. Ce qui a inspiré et fasciné les plus grandes figures des XIXe et XXe siècles? Inventaire rose et noir, égrené par Histoire Vivante le dimanche 9 septembre à 21h05 sur RTS Deux.
 
Photo tirée du film "Filles de joie et de misère"