L'esclavage (6/10)

Une histoire millénaire et mondiale

Cette semaine dans Histoire Vivante, second volet de l'histoire de l'esclavage et de son abolition au travers d'une série de rencontres, d'analyses et dʹarchives.
Les archives manuscrites avaient jusqu'ici permis de retracer l'histoire de l'esclavage au Portugal: son économie, l'organisation des marchés d'esclaves, la fréquentation, le nombre d'esclaves qui y étaient présentés ou vendus, leur sexe, leurs âges. On est désormais passé à l'observation génétique concernant la question du métissage. Comment apprécier l'ampleur du phénomène qui s'est produits entre blancs et noirs?
Dimanche 22 avril à 22h15 sur RTS Deux, vous pourrez découvrir "Les Routes de l'esclavage", la seconde moitié d'une série documentaire en quatre volets de Daniel Cattier et Juan Gélas, produite par Fanny Glissant qui sera notre invitée ce vendredi.

Photo: marché aux esclaves de Zanzibar, deuxième tiers du XIXe siècle (© Bojan Brecelj/Corbis)


L'esclavage (7/10)

Une histoire millénaire et mondiale

Au hasard des lectures, on tombe sur un chiffre ou plutôt sur une proposition de deux chiffres et un abîme s'ouvre devant vous. Il s'agit du nombre d'esclaves noirs emmenés aux Amériques et aux Antilles au cours des siècles d'esclavage. Selon les historiens le nombre varie de 6 à 50 millions.
Pourquoi une telle différence? Elle tient au mode de calcul. Les uns ne comptabilisant que les esclaves arrivés à destination. Les autres tentent d'affiner leur estimation en tenant compte de tous ceux et celles qui, pour bien des raisons, auront péri avant. Soit sur le sol africain au moment des rafles, soit en mer, au moment de la traversée sur les bateaux négriers.

Illustration: gravure intitulée "Slavers Revenging their Losses" (Esclavagistes vengeant leurs pertes) montrant notamment l'assassinat d'un homme incapable de suivre le rythme du groupe.


L'esclavage (8/10)

Une histoire millénaire et mondiale

Rencontre avec Olivier Petré Grenouilleau, historien et spécialiste de l'histoire de l'esclavage, pour évoquer les razzias et le transport des esclaves.
En quittant les côtes africaines, les bateaux négriers peuvent transporter à leur bord jusqu'à 600 esclaves entassés à fond de cale. La traversée de l'océan atlantique vers la Caraïbe dure en moyenne 3 mois.
Les pertes en vies humaines pour maladie, malnutrition, inanition touchent plus de 80% des esclaves au début du trafic négrier, puis avec l'amélioration des bateaux, baissent à 30%.

Photo: maquette d'un navire négrier du début du XVIIIe siècle.


L'esclavage (9/10)

Une histoire millénaire et mondiale

Suite de notre entretien avec Olivier Petré Grenouilleau autour du chapitre de l'abolitionnisme qui est l'une des étapes de cette longue histoire de lʹesclavage.
Olivier Petré Grenouilleau est historien et il a écrit de nombreux ouvrages sur l'histoire de l'esclavage dont: "Les traites négrières"; "Quand les européens découvraient l'Afrique intérieure"; "La révolution abolitionniste", ou "Qu'est-ce que l'esclavage? Une histoire globale".

Illustration: "The Anti-Slavery Society Convention, 1840" (Convention abolitionniste, 1840, Grande-Bretagne), par Benjamin Haydon


L'esclavage (10/10)

Une histoire millénaire et mondiale

Aujourd'hui, seconde partie de notre rencontre avec Fanny Glissant, productrice de la série documentaire de Daniel Cattier et Juan Gélas (France/2018) "Les routes de l'esclavage".
L'histoire de l'esclavage du peuple noir du 7e siècle à nos jours couvre plus de douze siècles: 1200 ans de sujétion, d'oppression, de violences, mais aussi de résistances et de passions, qu'interrogeront les différentes commémorations de 2018.
En célébrant l'abolition de l'esclavage au Brésil en 1888 ou la libération effective des esclaves dans les territoires britanniques en 1838, le monde se souviendra d'une histoire qui concerne quatre continents et des millions d'hommes, de femmes et d'enfants.
Comment a-t-il été possible d'asservir près de 40 millions d'hommes pendant près de treize siècles? Comment a-t-il été possible d'admettre la réduction de la personne humaine à l'état d'une marchandise pouvant être achetée, vendue, échangée, transmise par héritage comme n'importe quel bien matériel?
Dans ces épisodes, cette enquête historique revient sur la véritable histoire de l'esclavage, des racines méconnues de cette pratique à son abolition à la fin du XVIIIe siècle et au XIXe siècle. Retour sur l'arsenal idéologique, juridique et religieux qui a permis et servi sa justification:
 Episode 3: 1620-1789: du sucre à la révolte
LʹAtlantique devient, au XVIIe siècle, le champ de bataille de la guerre du sucre. Français, Anglais, Hollandais et Espagnols se disputent les Caraïbes pour y cultiver des champs de cannes. De nouvelles routes de l'esclavage entre l'Afrique et les îles du Nouveau Monde sont ouvertes avec la complicité des banques et des compagnies d'assurances.
 Episode 4: De 1789 à 1888: les nouvelles frontières de l'esclavage
A Londres, Paris et Washington, le courant abolitionniste gagne du terrain. Après la révolte des esclaves à Saint-Domingue, les grandes puissances européennes abolissent la traite transatlantique en 1807. Pour satisfaire leurs besoins en matières premières, elles repoussent les frontières de l'esclavage et ferment les yeux sur les nouvelles formes d'exploitation de l'homme au Brésil, aux Etats-Unis et en Afrique.

Illustration: "L'abolition de l'esclavage dans les colonies françaises" (Auguste François Biard, 1799 - 1882).