La Libye, de la naissance à l'implosion (1/5)

Fin de partie
Cette semaine, Histoire Vivante s'intéresse à l'histoire de la Libye.
Parler histoire, c'est remonter à 1835 quand les Anglais poussent l'Empire Ottoman à établir son autorité directe sur la Libye afin d'éviter que la France ne puisse créer un axe Alger - Le Caire et par là-même dominer la Méditerranée. Ce n'est alors peut-être pas la seule raison…
Dimanche 10 décembre à 22h50 sur RTS Deux, vous pourrez voir "Tuez Kadhafi!", un documentaire de Jacques Charmelot" qui sera en entretien avec Jean Leclerc ce vendredi 8 décembre.
Illustration: carte de la Libye - alors appelée Etat de Tripoli - et du Maghreb en 1843.


La Libye, de la naissance à l'implosion (2/5)

De nouveaux arrivants
Au début du XXe siècle, l'Italie, puissance coloniale de second plan avec les possessions d'Erythrée et de Somalie, relance sa politique expansionniste. Son objectif est la conquête de la Libye, rattachée à l'Empire Ottoman alors en plein déclin. Les cercles financiers, industriels et agraires, sont favorables à cette pénétration en Afrique du Nord.
Photo: Benito Mussolini (à gauche) avec deux dignitaires italiens lors d'une soirée de gala en Libye.


La Libye, de la naissance à l'implosion (3/5)

Changement de ressources
La Libye est entrée dans le XXe siècle par la conquête italienne, une conquête sanglante dont la violence va contribuer à faire naître un sentiment national.
Cette conquête et la promesse politique de vouloir restaurer l'Empire domine toute la pensée politique du fascisme. La colonisation libyenne est une colonie de prestige faite d'investissements disproportionnés aux ressources de l'état italien et ne parvient pas à créer une économie fiable.
Photo: camp de concentration d'El Abiar. Quatorze autres camps comme celui-ci furent utilisés par le gouvernement fasciste italien entre 1930 et 1933.


La Libye, de la naissance à l'implosion (4/5)

Un petit livre vert
Le nouveau régime installé en Lybie à partir de 1969 est dans la droite ligne des révolutions nationalistes arabes d'inspiration Nasserienne.
Mais une dizaine d'années après cette première étape  - où les problèmes religieux étaient passés sous silence ou expédiés, comme avec les Frères Musulmans en Egypte - les choses évoluent en Libye.
Photo: Mouammar Kadhafi et son idole Gamas Abdel Nasser, deuxième président de la République d'Egypte, en 1969.


La Libye, de la naissance à l'implosion (5/5)

Entretien avec Jacques Charmelot
Jean Leclerc accueille Jacques Charmelot, journaliste, auteur et journaliste spécialiste du Moyen-Orient pour son documentaire intitulé: "Tuez Khadafi!", à voir ce dimanche à 22h50 sur RTS Deux.
L'intervention militaire en Libye conduite par Nicolas Sarkozy, David Cameron et Barack Obama en 2011 s'inscrit dans la stratégie de changement de régime dans le monde arabo-musulman décidée par les Etats-Unis après les attaques terroristes de septembre 2001. Retour sur les prétextes qui ont permis de justifier le déclenchement des hostilités contre Mouammar Kadhafi et l'élimination d'un dictateur devenu encombrant.
Le 20 octobre 2011, le colonel Kadhafi est tué dans le désert alors qu'il tentait de fuir. Son peuple est libéré par l'Europe, les USA, des pays arabes... qui se sont mobilisés pour prévenir une tragédie perpétrée par un tyran instable. Mais la vérité compromet largement la version officielle.
Découvrez comment une campagne militaire en Libye, dont Messieurs Sarkozy, Cameron et Obama se sont fait un moment les porte-drapeau, est en réalité un maillon crucial de la stratégie de changement de régime dans le monde arabo-musulman, décidée par les Etats-Unis depuis les attaques terroristes de septembre 2001.
Le documentaire "Tuez Kadhafi!" revient justement sur les mensonges qui ont permis de justifier le déclenchement des hostilités contre Mouammar Kadhafi.
Photo: caricature de Mouammar Kadhafi à Benghazi, fief de la contestation, en juin 2011.